Énoncé économique du gouvernement fédéral : l’ACQ accueille favorablement les mesures d’aide aux entreprises

prodcorpoinfo Blogue

L’Association de la construction du Québec (ACQ) se réjouit des mesures mises en place par le gouvernement fédéral pour faciliter la croissance des entreprises, notamment en abaissant les taux d’imposition sur leurs nouveaux investissements et en réduisant leur fardeau administratif.

Allègement réglementaire et baisse d’impôt pour les nouveaux investissements

Parmi les mesures proposées dans l’énoncé économique du ministre Morneau, l’ACQ approuve particulièrement les mesures mises en place afin de réduire le fardeau administratif et réglementaire auquel les entreprises québécoises sont confrontées. « Le secteur de la construction est un des secteurs les plus réglementés au Québec et au Canada. En choisissant de moderniser sa réglementation pour la rendre plus efficace et en abolissant les exigences réglementaires désuètes, notamment en éliminant les doublons, nous améliorerons l’efficacité des entreprises québécoises et nous aiderons grandement les nouveaux joueurs de notre industrie qui font face à une réglementation éminemment complexe », soutient Francis Roy, président de l’ACQ.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral a choisi de contrer les efforts du gouvernement Trump en faisant passer le taux d’imposition des nouveaux investissements de 17,0 % à 13,8 %. « Bien entendu, nous aurions préféré une baisse d’impôt sans condition, mais dans le contexte économique actuel, nous croyons que la mesure proposée par le gouvernement fédéral favorisera les nouveaux investissements, notamment au Québec où la croissance économique est la meilleure au Canada en 2018 », souligne Jean-Philippe Cliche, économiste à l’ACQ.

Un soutien à l’innovation

L’ACQ voit également d’un très bon œil le soutien à l’innovation en entreprise, alors qu’un financement additionnel de 800 M$ sur 5 ans a été ajouté au Fonds stratégique pour l’innovation. « L’industrie de la construction doit emboîter le pas de l’innovation et moderniser ses façons de faire. Ce sera aux entrepreneurs de saisir cette occasion et d’inclure de nouvelles technologies sur les chantiers de construction afin d’améliorer la productivité et l’efficacité de notre secteur », avance Francis Roy.

Code national du bâtiment gratuit et harmonisation des codes du bâtiment partout au Canada

Finalement, l’ACQ salue la décision du gouvernement fédéral d’abolir les frais relatifs à l’acquisition du Code national du bâtiment et croit que l’harmonisation des codes du bâtiment partout au Canada sera bénéfique pour les entrepreneurs québécois. « En ce moment, ce sont les municipalités qui choisissent quels codes de construction elles adoptent. Cela crée des disparités dans la qualité des bâtiments qui sont construits partout sur le territoire québécois. En harmonisant les codes du bâtiment de partout au pays, nous croyons que les villes du Québec seront plus ouvertes à adopter le seul code de construction en vigueur plutôt que de choisir une version désuète », conclut le président de l’ACQ.

Partagez cet article